2 avril 2018 - 1 Commentaire

Je tricote comme maman…

 

Tricoter, du rythme, de l’agilité mentale et créatrice. Un exercice aux innombrables bienfaits!

Nos petites élèves en cancérologie ressentent un bien-être évident. Tricoter, autre que de « ressembler à maman » réduit leur stress, efface leur angoisse, améliore leur motricité, leur écriture et leur habilité et éloigne leurs douleurs. Timides et hésitantes, nos petites filles deviennent vite vives et pipelettes et font preuve d’une détermination remarquable en se donnant un objectif à  tenir.

 

 

Mais plus que tout, tricoter permet de réunir fille et mère dans un moment de même détente et de créativité!

 

 

Un commentaire

  • 02/04/2018 à 17:43, Salima says:

    Quand jai vu ma fille tricoter pour la première fois ça ma fait tellement plaisir elle était très contente elle a même décidé de faire des vêtements pour sa poupée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *